Calling you (Bagdad Café) - Javetta Steel 

Aujourd’hui nous abordons un sujet beaucoup plus personnel … Notre relation longue distance ! Nombreux sont les préjugés et les appréhensions par rapport à ce sujet. Aujourd’hui je souhaiterai mettre à mal l’idée que l’on s’en fait ! C’est acté, Thibaut et moi allons vivre un an à plus de 700 km l’un de l’autre.

Notre histoire

On va essayer de faire court, je ne souhaite pas vous baratiner avec tous les détails de notre rencontre ! Nous nous sommes rencontrés sur Twitter en 2015 alors que je vivais à Londres. Mon compte s’était fait piraté et du coup il avait reçu un message chelou de ma part et … Voila ! Je venais voir ma famille pour les vacances de Noël quand on s’est vu, que l’on a passé du temps ensemble et que nous nous sommes plus quittés ! Je ne suis pas rentré à Londres et me voilà à peu près un mois plus tard emménager ensemble dans l’appart qu’il avait en coloc avec son frère et sa sœur.

2 ans et demi sont passés, un déménagement, des soucis et des grands bonheurs aussi ! Jusqu’en Juin où j’attendais les réponses de mes écoles et que j’étais prise … à Béziers dans la filière qui me plait. Je me disais que Béziers-Lyon ça se ferait facilement, on se verrait tous les week-ends mais quelques jours après mon admission dans ma nouvelle école, Thibaut reçoit une offre d’emploi qu’il ne pouvait pas refuser. Mais cette offre d’emploi est à Chateau-Gontier (à 1h20 de Rennes) soit … 700 km de Béziers.

J’étais (et je suis encore) entre soulagement qu’il ait enfin trouvé le job de ses rêves et panique complet de savoir qu’il va être aussi loin de moi pendant 1 an.

Mais bon, comme ma dodo m’a dit “c’est seulement pour un an” 

Les commentaires vont bon-train entre les “mais tu as 24 ans pourquoi tu t’enfermes dans ce genre de relation” et les “mais tu vas rencontrer quelqu’un d’autre là-bas”. Mais, c’est cet homme qui me plait. Il réuni l’ensemble des critères que j’attendais : grand, beau, intelligent, attentionné, à l’écoute, bien élevé, avec de bonnes manières, généreux, la tête sur les épaules (ça reste quand même un grand enfant) et les pieds bien au sol, sans oublier les tas de points communs qui nous lient. Je l’Aime. Et juste pour ça, malgré les difficultés de notre histoire, je ne le lâcherai pas ce que l’on a.

Quand on réfléchit bien, vivre loin l’un de l’autre nous apporte tout un tas de bases solides non négligeables !

* On persiste à utiliser tous les moyens possibles et imaginables pour rester en contact chaque jour de l’année : messages, appels, Skype, mails, Viber, Facebook. Vous n’imaginez pas le bonheur que cela procure de recevoir un joli sms pour dire qu’il pense à moi. Tous les moyens sont bons pour garder le contact car la communication est la clé de chaque relation !

* On reste patients (ou pas) et on attend avec joie les futures retrouvailles. C’est à ce moment là qu’on réalise le bonheur que cela représente d’être avec l’autre ! “Il existe, il m’aime, il vient me voir et il est là, en chair et en os, rien que pour moi.” Lorsque l’on vit chaque jour à côté de son copain, on perd cette notion importante de “quelle chance qu’il soit avec moi” et une certaine routine s’installe un peu trop rapidement. Je le sais. Je l’ai vécu et je l’ai négligé. Je me sens encore tellement coupable. J’ai réalisé l’importance qu’il a dans ma vie quand j’ai signé le bail de mon nouvel appartement seule.
La distance qui nous sépare nous permet d’éviter ce triste point qui arrive souvent prématurément dans les couples.
* On doit faire confiance à l’autre. Ce n’est pas une éventualité, ça devient une obligation. Nous ne sommes pas sur place pour le voir, le “surveiller” ou lui rappeler que nous existons. Il faut donc se contenter de faire confiance, presque les yeux fermés. Et mine de rien, ça solidifie beaucoup notre relation. Plus on avance et plus on se rend compte que l’autre ne nous déçoit pas et qu’il mérite donc cette confiance qu’on a osé lui donner. C’est très réconfortant, même si régulièrement source de tensions.
* Entre deux retrouvailles, j’ai la motivation de rester telle que je suis. C’est bizarre à lire, non ? Mais ce que j’apprécie c’est le fait que ne plus vivre ensemble va nous permettre d’être deux personnes à part entière et plus un même élément. Le fait de se voir moins souvent va nous permettre de grandir chacun de notre côté.

Mais il ne faut pas non plus négliger les petits inconvénients qu’une telle relation entraîne…

*Quand ça ne va pas, il n’est pas là. Si un soir je rentre et que ma journée s’est mal passée, je ne vais pas pouvoir le retrouver pour lui en parler et être réconfortée. Je ne vais pas non plus pouvoir prendre la voiture ou les transports en commun pour un rapide aller-retour chez lui, et inversement. Il faut prendre son mal en patience et attendre. Comme vous le savez surement je suis bipolaire de type 1 (la plus courante/ et je suis sous traitement donc tout roule) mais parfois, je fais des crises de paniques et c’est vrai que ces dernières années j’avais la chance de l’avoir près de moi.

* Par écrit on ne peut pas tout faire passer. Pas de sentiments, pas d’expressions, pas de sourires ou de larmes, pas de toucher, pas de câlins, pas de bisous. On explique au mieux ce que l’on a à dire mais ce n’est pas toujours interprété de la même façon des deux côtés alors ça crée une nouvelle source de tension. L’intonation dans une phrase est complètement inexistante et parfois cela se passe mal.

* Et puis le manque… ça déprime ! Vous aimez quelqu’un plus que tout au monde, vous avez besoin de lui, besoin de le voir, besoin de lui parler. Mais vous ne pouvez pas. En fait vous vous sentez privée de quelque chose, punie. Ça vous bousille le moral au point de parfois ne plus avoir envie de sortir de chez soi. Boire un thé et manger un bout de chocolat devant Skype avec lui de l’autre côté de l’écran, c’est tout ce qui importe. Le reste on s’en fou !

Le paradoxe

Je lis et entends régulièrement que les relations longue distance sont fragiles et par conséquent de courte durée. C’est faux. Pour ceux qui ont la chance de le vivre et de le supporter, c’est une très belle expérience qui nous force à construire notre vie de couple sur des bases plus solides et plus stables.
Il faut faire l’effort de supporter cette situation pour ensuite en récolter des fruits bien plus riches.

Mes conseils

* Bien sûr et avant toute chose, il faut de l’Amour, le vrai. Sinon ça ne peut pas fonctionner. Et au-delà de cet Amour, il faut également être prêt à vivre une relation longue distance.
* La seconde chose très importante et dont je vous ai déjà parlé plus haut : faire confiance. C’est obligatoire et même si parfois on ne gère pas ça comme il faut, il est primordial de se rassurer l’un et l’autre. Trouver les mots qu’il faut et ne pas laisser l’autre mariner seul dans son coin. Soyez bien conscientes qu’il vous sera impossible de savoir ce que votre amoureux fait à chaque seconde qui s’écoule.
* Avoir de la discussion et une bonne communication. Il faut se connaître soi, connaître l’autre, prendre des nouvelles et en donner continuellement tout en s’exprimant sans peur lorsque quelque chose ne va pas. Ca ne sert à rien de rester dans son coin. Il vaut mieux éviter d’ajouter une distance supplémentaire à la distance géographique déjà existante. Il est quand même préférable d’éviter au maximum les disputes et de ne jamais se quitter fâchés. Question jalousie (c’est inévitable), celle-ci ne doit pas être excessive mais, on est d’accord, on est pas non plus en mode “tout est permis”. La distance n’empêche pas la fidélité !
Il suffit de s’intéresser à l’autre et de savoir qui il voit, toujours en lui prouvant que de toute façon c’est vous la meilleure, ahah !
* A l’inverse, ne surtout pas rester cloîtrée chez soi, derrière son ordinateur ou sur son smartphone et ne vivre que pour l’autre. Trouver un loisir ou voir des ami(e)s permet d’oublier la tristesse et d’éviter la dépression totale. Se sentir entièrement seule ne fait qu’aggraver les choses. Puis moi, j’ai tendance à toujours me braquer et si je laisse parler ma tristesse je sais que je ne déballerai pas mes cartons.
* Etre prêt à débourser pas mal d’argent ! Idée qui semble superficielle au départ, on se rend bien vite compte qu’il s’agit d’un point à prendre en compte de façon considérable. Dans l’ensemble ça donne : train + voiture + essence + péage + les petites attentions habituelles au sein d’un couple,… chaud chaud, davantage quand on est jeunes.
* Imaginer. Oui ! Il est toujours bon de se projeter dans l’avenir en imaginant ce que l’on pourra faire et se dire la prochaine fois que l’on se verra. Ou à plus long terme, créer des projets d’avenir est motivant et permet de se rassurer sur le fait qu’on est bel et bien sur la même longueur d’onde.
* Fixer la date des prochaines retrouvailles avant de se quitter. Avoir une échéance en tête réduit la tristesse au moment de se quitter car on conserve la sécurité d’une prochaine rencontre. On vit beaucoup mieux le fait d’avoir quelques semaines à passer alone.
* Trouver des astuces et développer des petites choses “rien qu’à vous” que personne d’autre ne pourra comprendre, le but étant de toujours rester complice et de montrer à l’autre que l’on pense à lui. Là encore cela revient à développer son imagination pour programmer des petites surprises de temps à autre, surprendre l’autre, lui laisser un objet personnel avant de repartir, etc…
* Une autre petite chose que nous faisons beaucoup : prendre des photos !! On immortalise chaque moment passé ensemble pour ensuite pouvoir se rappeler les bons moments et à quel point nous sommes bien ensemble. En cas de petit coup de blues, c’est un vrai booster de moral !
* Et une dernière astuce pratique : réaliser un calendrier commun. Nous on utilise Google Agenda. Ça nous permet d’avoir une vue d’ensemble sur chaque événement respectivement programmé et puis surtout de planifier au mieux les futurs moments ensemble.
Bien sûr nous ne sommes pas parfaits et il nous arrive souvent de commettre des petits faux pas : on glisse un mot qu’il fallait pas, on se fâche pour un truc sans importance, on fait ressortir notre jalousie sans raison, et ainsi de suite. Le tout est de ne jamais en rester là, de discuter, de résoudre le problème et de repartir sur autre chose de plus joyeux.

J’espère que cet article vous aidera à réaliser que l’amour est un choix et qu’il n’est pas facile de vivre cet amour à distance ! Cela nécessite beaucoup d’efforts mais ça peut être une belle histoire ! Il suffit de s’en donner les moyens. 
Mes amis me disent que si on arrive à surmonter ça (et on compte bien y arriver) on pourra tout surmonter. ET ils ont bien raison. Nous allons être séparés seulement quelques mois ! Un an tout au plus !
On parle déjà du futur et de nos projets. Et j’ai hâte !

ET VOUS ? VIVEZ-VOUS OU AVEZ-VOUS VÉCU UNE RELATION A DISTANCE ?

6 thoughts on “ Notre relation longue distance ”

  1. ça ira entre vous j’en suis sûr et y a intérêt parce que je veux venir au mariage, même si je suis pas invité et même si vous voulez pas en faire un
    bel article 💜💜

  2. J’ai d’abord ri, rencontre inattendu ahah
    Puis après j’ai eu les larmes aux yeux, c’est touchant doux et beau ce que tu racontes et explique !
    Très bel article ! J’adore !
    Courage et bonheur à vous les amoureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *