Helloooo les copinous ! On se retrouve pour parler des livres qui m’ont marqués ! Comme vous le savez je ne suis pas une grande lectrice, mais j’ai quand même eu l’occasion d’en lire ! HAHA et je vous ai fait une petite liste de ceux que j’ai le plus apprécié.

L’étranger, Albert Camus

«Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s’est ouverte, c’est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j’ai eue lorsque j’ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n’ai pas regardé du côté de Marie. Je n’en ai pas eu le temps parce que le président m’a dit dans une forme bizarre que j’aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français…»

Gatsby le magnifique, F. Scott Fitzgerald

“Il avait un de ces sourire rare que l’on ne croise que 4 ou 5 fois dans sa vie. Un sourire qui semblait comprendre et croire en vous comme vous aimeriez que l’on vous comprenne et que l’on croie en vous.”

L’amour dure trois ans, Frederic Beigbeder  

“Je pense à toi tout le temps. Je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. Je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps. Je pense à toi le soir, quand tu me manques au milieu des fêtes, où je me saoule pour penser à autre chose qu’à toi, avec l’effet contraire. Je pense à toi quand je te vois et aussi quand je ne te vois pas. J’aimerais tant faire autre chose que penser à toi mais je n’y arrive pas. Si tu connais un truc pour t’oublier, fais le moi savoir. Je viens de passer le pire week-end de ma vie. Jamais personne ne m’a manqué comme ça. Sans toi, ma vie est une salle d’attente. Qu’y a-t-il de plus affreux qu’une salle d’attente d’hôpital, avec son éclairage au néon et le linoléum par terre ? Est-ce humain de me faire ça ? En plus, dans ma salle d’attente, je suis seul, il n’y a pas d’autres blessés graves avec du sang qui coule pour me rassurer, ni de magasines sur une table basse pour me distraire, ni de distributeurs de tickets numérotés pour espérer que mon attente prendra fin. J’ai très mal au ventre et personne ne me soigne. Être amoureux c’est cela : un mal de ventre dont le seul remède, c’est toi. J’ignorais que ton prénom prendrait tant de place dans ma vie.”

Andromaque, Jean Racine

“Je vous le dis, il faut ou périr ou régner. Mon coeur, désespéré d’un an d’ingratitude, Ne peut plus de son sort souffrir l’incertitude. C’est craindre, menacer et gémir trop longtemps. Je meurs si je vous perds, mais je meurs si j’attends.”

Bel Ami, Guy de Maupassant 

“Il n’y a pas de bonheur comparable à la première pression des mains, quand l’une demande : M’aimez-vous ? et quand l’autre répond : Oui, je t’aime.”

Connaissez vous ces livres ? Quels sont ceux qui vous ont marqués ?

On se retrouve vite pour un nouvel article, en attendant n’hésitez pas à me retrouver ici où je vous livre 25 choses sur moi !

des mimis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *