Hi homiiiiiies ! j’suis de retour pour vous jouer un mauvais tour ! Et pour vous parler d’un sujet qui me tient à cœur : le métier d’herboriste.

Qu’est ce qu’un herboriste ?

L’herboriste est un spécialiste des plantes médicinales.

  • Sur le terrain, il sait les identifier et les cueillir, tout en préservant la biodiversité.
  • À l’herboristerie, il sait les transformer et les stocker convenablement.
  • Au comptoir ou en entretien, il peut donner des conseils personnalisés pour soulager les affections courantes ( rhumes, troubles digestifs…).

En revanche, face à des pathologies lourdes telles que le cancer, il réoriente ses clients vers le médecin.

Au final, il aide au maintien d’une bonne santé. C’est avant tout un artisan, capable de transmettre la connaissance des plantes dans le respect de la législation et de la nature.

Le diplôme d’herboriste a été supprimé en 1941. Pourtant, ce professionnel est l’héritier d’une tradition millénaire du soin par les plantes à tous les êtres vivants (humains, animaux, plantes). Des études de plaques dentaires chez les hommes de Néanderthal indiquent qu’ils utilisaient il y a 50 000 ans l’achillée millefeuille, une plante amère et sans vertus nutritives, mais riche en acide salicylique antidouleur.

 

La question de la transmission de ces connaissances est aujourd’hui posée. En effet, depuis plus de 70 ans, les pharmaciens d’officine sont les seuls autorisés à vendre les plantes de la pharmacopée et à conseiller leur usage. Pourtant, la botanique n’est quasiment plus enseignée en pharmacie. Depuis 2008, sous la pression de l’Union européenne, 148 plantes (contre 34 auparavant) sont en vente libre, mais sans pouvoir faire l’objet de conseil médicinal.

Le public est de plus en plus demandeur de remèdes naturels mais ce besoin peut entraîner des dérives (achat sur Internet de plantes sans traçabilité, ni garantie, prix abusifs…).

Dans ce contexte, les herboristes réclament une reconnaissance de leurs compétences et le rétablissement du diplôme : un cadre légal permettrait un meilleur contrôle de la filière et pourrait être source d’emplois.

J’appelle à la réhabilitation légitime de tous les professionnels qui œuvrent depuis des années, pour la construction d’une herboristerie de qualité et de proximité écologique, locale, adaptée à la demande contemporaine ; une herboristerie soucieuse de la santé publique et complémentaire du système de santé conventionnel, comme elle existe dans d’autres pays européens.

Et j’invite donc toutes celles et ceux qui se sentent concerner par l’avenir de cette profession à se joindre à moi pour signer cette pétition.

CLIQUE ICI POUR SIGNER LA PETITION (en seulement deux minutes)

 

En espérant que le retour du sénat soit positif ♡

1 thought on “ Pétition : réhabilitons le métier d’herboriste ”

  1. Merci pour ce bel article, c’est un beau métier qui ne doit pas disparaitre, au contraire! Oui à la rehabilitation du métier d’herboriste et à une meilleure legislation pour tout les métiers autour des plantes qui nous veulent tant de bien. Bonne continuation et continuez à nous faire découvrir de belles choses 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *